• Les artistes

    Thierry Fontaine

    Originaire de l’île de La Réunion, Thierry Fontaine, né en 1969, est l’auteur de photographies qu’il imagine en observant autour de lui les mouvements des modèles sociaux selon les lieux où il se trouve. Les déplacements de ces modèles occasionnent des rencontres et des contacts nouveaux. Les croisements qui en résultent s’entremêlent jusqu’à donner des métissages. Ces contacts altèrent les modèles établis, génèrent des interrogations. Rencontres improbables, antagonistes, rendues possibles par l’artiste, à partir de situations qu’il crée avec des personnages modèles, de scènes préparées, des sculptures et des objets spécialement fabriqués, organisés avec précision dans un contexte choisi. Il les met en scène et les photographie.

    www.thierry-fontaine.org

    Marie Quéau

    Marie Quéau est née en 1985 à Choisy le roi (94), elle vit et travaille à Paris depuis sa résidence à la Cité internationale des arts en 2017.
    Diplômée de l’ENSP d’Arles en 2009, son travail fut exposé au Festival PhotoLevallois, au Salon de Montrouge, au 26eme Festival de Mode et de Photographie de Hyères, à la Filature de Mulhouse ainsi qu’à la galerie Michel Chomette lors de l’exposition collective L’image comme lieu en 2015.
    En 2012, elle reçoit le Prix Nofound Photo Fair – Fondation C de Groot pour sa série Gojira. Débuté en 2013 son projet Odds and ends reçoit le soutien de l’Observatoire de l’espace du CNES, de la DRAC Grand Est, du Centre Européen d’Actions Artistiques Contemporaines (CEAAC) avec sa bourse d’aide à l’international ainsi que du CNAP avec la bourse documentaire pour la photographie contemporaine. En juillet 2016, elle expose Odds and ends au Centre Photographique d’Ile de France, restitution de sa résidence de post-production, dans le cadre des Précipités et en 2017 à la Cité internationale des arts durant le programme Présent & Projet. En 2018, elle est finaliste du Prix HSBC pour la photographie, Lauréate du Prix des Lectures de Carré sur Seine et publie Handbook chez September Books.
    Elle participe à de nombreuses expositions collectives chez Ofr., à la Galerie Triple V, aux Frigos de Paris et se retrouve également dans des publications comme Passion #3 « La belle vie sous un autre angle », Alterzeitgeist de Marielle Chabal et Talweg 02 (Pétrole Éditions). Fin 2018, elle est Lauréate de la Résidence Sur Mesure de l’Institut Français pour son projet « 232,8° C » au Brésil (d’aout à octobre 2019).

    www.mariequeau.com

    Florent Meng

    Né en 1982, il vit et travaille à Annemasse (Haute-Savoie).
    Florent Meng est diplômé de l’École des Beaux Arts de Paris et du programme Workmaster de la HEAD Genève.

    Depuis 2010, Florent Meng construit un travail hybride autour de figures et de formes résistantes. Il s'intéresse aux populations, notamment au Proche Orient, en se demandant comment un territoire agit sur les comportements des communautés et comment, en retour, les attitudes et les coutumes peuvent forger l'identité d'un territoire et d'un peuple. Son usage commun de la série photographique et du film d'un côté, et de la fiction et du documentaire de l'autre, est une stratégie relationnelle : une mise en tension des outils de domination et d'appropriation.
    Ses photographies et ses films ont été montrés au Musée de L’Élysée de Lausanne, à la Galerie Marianne Goodman et à la Galerie Jousse à Paris ainsi que dans différents festivals internationaux.

    www.florentmeng.com

    Laure Samama

    Laure Samama est photographe et architecte. Elle vit et travaille à Paris.
    Elle est diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure de Photographie d'Arles et de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Belleville.

    Un labo ayant été installé dans son collège, Laure développe les photographies de zoo prises par le professeur en charge du labo. Elle n’a encore pris aucune image elle-même. Ses premières prises de vue donneront lieu à une première exposition La pierre charnelle.
    Une fois architecte, elle construit une crèche, réhabilite des logements. C’est après avoir réhabilité l’une des folies de Bernard Tschumi qu’elle estime avoir atteint une certaine forme d’accomplissement dans ce métier et décide de se consacrer à la photographie et l’écriture.

    Ses images captent les instants fugaces d’irruption de la lumière et évoquent les possibles, tandis que les textes creusent les zones sombres de la mémoire. L’ensemble acquiert une dimension fictionnelle. Les modes de restitution proposés, tels que l'exposition, le livre d'artiste, la vidéo ou la performance, visent à impliquer le regardeur et ouvrir de nouvelles interprétations.

    www.lauresamama.com

    Simon Ripoll-Hurier

    Au croisement de la musique et des arts visuels, Simon Ripoll-Hurier a travaillé sur des "images collectives" telles que Hollywood (Translations, 2008-2010), Broadway (The Broadway Melody, 2010-2013), ou les rêves (Dreamland, 2013). Entre 2014 et 2017, il développe Diana, une recherche qui inclut film, vidéo, performance et création radiophonique, au cours de laquelle il va à la rencontre de différentes "pratiques d'écoute" qu'il met en relation (radioamateurisme, birdwatching, ghost seeking…). Il vit et travaille à Paris.

    www.simonripollhurier.com

  • L'atelier des chercheurs

    L'atelier des chercheurs

    L’Atelier des chercheurs est un collectif de designers engagés depuis 2013 dans la création d’outils libres et modulaires pour transformer les manières d'apprendre et de travailler. Ces outils sont essentiellement fabriqués en collaboration avec les acteurs de terrains aussi variés que des écoles, des fablabs, des tiers lieux ou des théâtres.

    www.latelierdeschercheurs.fr

    Membres actifs
    Sarah Garcin
    Pauline Gourlet
    Louis Eveillard

    Membres fondateurs
    Juliette Mancini
    Ferdinand Dervieux

    Sarah Garcin

    Diplômée de l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de Paris,
    Sarah Garcin est designer graphique et designer d’interaction. Sarah Garcin travaille au sein de l’Atelier des Chercheurs (Pauline Gourlet et Louis Eveillard) dans lequel ils conçoivent des outils libres pour soutenir et accompagner les pédagogies actives et faire évoluer les manières d'apprendre.
    Elle travaille également au sein du collectif g-u-i (Bachir Soussi Chiadmi, Angeline Ostinelli, Julien Gargot, Benoît Verjat et Nicolas Couturier), un studio de designers qui travaille sur des projets éditoriaux, d’identité graphique, de sites web et d’installations interactives. Elle s’intéresse particulièrement à la question des outils, de la documentation, et elle est impliquée dans la communauté du logiciel libre. Elle participe également à des projets de recherche, dans lesquels elle développe des outils de documentation pour l’apprentissage et le partage de connaissances.

    www.sarahgarcin.com

    Louis Eveillard

    «Après un master en design graphique en 2012 à l’ésad d’Amiens, j’ai rejoint le programme Sociable Media du laboratoire de recherche de l’école nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris (ENSAD). Tourné vers le design d’interaction et les interfaces hommes-machines, ce programme était encadré par Remy Bourganel et Étienne Mineur. Il s’est terminé en 2015 mais une archive est accessible sur le site du programme à l’adresse suivante : http://sociablemedia.ensadlab.fr.

    En 2013, j’ai également co-fondé le collectif L’Atelier des Chercheurs, aujourd’hui composé de Sarah Garcin, Pauline Gourlet et moi. Se basant sur l’observation et la collaboration avec les acteurs de différents terrains (classes, fablabs, théâtres, tiers-lieux, etc.), l’Atelier des Chercheurs fabrique des outils open-source pour encourager et faciliter les pratiques réflexives, la documentation et le partage de connaissances dans les situations d’apprentissage. La création de ces outils se fait par des itérations successives en étroite collaboration avec nos partenaires et dans une logique ouverte. Ce travail donne lieu à la publication de papiers de recherche qui rendent compte de la connaissance accumulée et de l’évolution à la fois des outils et des pratiques, ainsi qu’à la diffusion des outils sous license libre sur la page suivante: http://latelier-des-chercheurs.fr/outils

    En février 2015, j’ai co-fondé le collectif Panoptic Lab avec deux autres designers : Ferdinand Dervieux et Jérémie Lasnier. Nos 2 premiers projets, réalisés en collaboration pour l’un avec une illustratrice et pour l’autre avec un level designer, ont remporté les 2e et 3e prix du grand concours annuel organisé par l’entreprise Oculus et Facebook en juin 2015. Ces projets sont présentés sur ce site 06 09, et les applications sont en téléchargement libre pour le Samsung Gear VR ici et là.»

    www.louiseveillard.com

  • Les lycées

    Lycée Polyvalent Clément Ader

    Le lycée général et technologique Clément Ader est un lycée polyvalent, situé dans la commune de Tournan-en-Brie (77220), dans le département de la Seine-et-Marne, en région Ile-de-France.
    Cet établissement public qui accueille 1269 elèves fait partie de l'académie de Créteil.

    Le Lycée général et technologique Clément Ader propose les formations & sections suivantes :

    • Section(s) d'enseignement artistique
    • Section(s) cinéma & arts visuels
    • Formation(s) pour adultes (GRETA)

    Il dispose également d'un internat.

    Lycée polyvalent Clément Ader
    76 rue Georges Clemenceau - 77220 TOURNAN EN BRIE
    En savoir plus

    Lycée polyvalent Champlain

    Le lycée Champlain est un lycée d'enseignement général et technologique, situé dans la commune de Chennevières-sur-Marne (94430), dans le département du Val-de-Marne, en région Ile-de-France.
    Cet établissement public qui accueille 1377 elèves fait partie de l'académie de Créteil.
    Le Lycée Champlain propose les formations & sections suivantes :

    • Section(s) théatre
    • Section(s) sport
    • Section(s) européenne(s)
    • Formation(s) pour adultes (GRETA)

    Lycée Champlain
    61 rue des Bordes
    94430 Chennevières-sur-Marne
    En savoir plus

    Lycée professionnel René Descartes

    La section d'enseignement professionnel du lycée René Descartes est une section d'enseignement professionnel, située dans la commune de Champs-sur-Marne (77420), dans le département de la Seine-et-Marne, en région Ile-de-France. Cet établissement public fait partie de l'académie de Créteil.

    *Situé tout près de Paris à Champs sur Marne, le Lycée René Descartes est un établissement accueillant et chaleureux aux dimensions humaines où se côtoient formations générales et formations professionnelles. Des classes de seconde au B.T.S. en passant par les baccalauréats S.T.M.G ou professionnels, tous les niveaux de formations sont proposés aux jeunes.

    Le lycée travaille en partenariat avec de nombreuses entreprises qui apportent aux élèves et aux étudiants l’indispensable complémentarité du monde professionnel*. Xavier De Saulces-Lariviere - Proviseur

    Lycée professionnel René Descartes
    4 boulevard Copernic
    77420 Champs-sur-Marne
    En savoir plus

    Lycée Camille Claudel

    Le lycée Camille Claudel est un lycée d'enseignement général et technologique, situé dans la commune de Pontault-Combault (77340), dans le département de la Seine-et-Marne, en région Ile-de-France.
    Cet établissement public qui accueille 1127 elèves et il fait parti de l'académie de Créteil.

    En seconde : Le lycée offre en classe de seconde, plusieurs options (option européenne, latin) et différents enseignements d’exploration (PFEG ou SES et LV3 portugais, histoire des arts et patrimoine, MPS, SL, SI, littérature et société). Les langues étrangères enseignées sont l’allemand, l’anglais, l’espagnol et le portugais.
    A partir de la 1ere : le lycée propose 3 filières générales (S/SES/L) et deux filières technologiques (STL/ STMG).

    • en S : les filières S SVT et S SI sont proposées. En terminale les élèves peuvent choisir entre les spécialités suivantes : mathématiques, physique-chimie, SVT ou informatique et sciences du numérique.
    • en ES : les spécialités suivantes sont proposées : mathématiques, sciences sociales et politiques, économie approfondie.
    • en L : les spécialités suivantes sont proposées : LV3 (portugais), anglais approfondi, langues et cultures de l’Antiquité : latin, Droit et grands enjeux du monde contemporain.
    • en STMG : les spécialités proposées sont : gestion et finance, mercatique.
    • en STL : la spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire est proposée.
      Le post-bac : Le lycée propose une préparation au BTS CGO.

    Lycée Camille Claudel
    Place d'Anyama
    77340 Pontault-Combault
    En savoir plus

    Lycée Polyvalent Martin Luther King

    Le lycée Martin Luther King est un lycée d'enseignement général et technologique, situé dans la commune de Bussy-Saint-Georges (77600), dans le département de la Seine-et-Marne, en région Ile-de-France.
    Cet établissement public qui accueille 1214 elèves fait partie de l'académie de Créteil.

    Le Lycée Martin Luther King propose les formations & sections suivantes :
    Formation(s) par apprentissage
    Section(s) théatre
    Section(s) européenne(s)
    Formation(s) pour adultes (GRETA)

    Les parcours proposees par le Lycée Martin Luther King sont :
    Parcours L
    Parcours ES
    Parcours S
    Parcours STMG
    Parcours STI2D

    LYCÉE MARTIN LUTHER KING
    21 avenue du Général de Gaulle
    Bussy Saint Georges 77600
    En savoir plus

  • Les structures culturelles

    Le Centre Photographique d’Ile-de-France

    Le Centre Photographique d’Ile-de-France (CPIF) est un centre d’art contemporain conventionné dédié à l’image fixe et en mouvement.

    Il accompagne les expérimentations des artistes français ou étrangers, émergents ou confirmés, par la production d’œuvres, l’exposition et les résidences à l’Atelier de recherche et de postproduction.
    Il est attentif à la photographie contemporaine en relation avec les différents champs de l’art, notamment l’image en mouvement, l’installation, les technologies numériques, et avec le champ des sciences humaines. Trois expositions par an interrogent la photographie comme objet, les pratiques hétérogènes de la photographie, l’image contemporaine comme mode de pensée du monde, les démarches réflexives ou conceptuelles, dans le champ de l’art contemporain.

    Terrain de rencontres sensibles, le CPIF tient également un rôle de « passeur » entre les artistes et les publics : il conçoit des actions de médiation à la carte (visites dialoguées, conférences, cours, workshop, rencontres, journées d’étude, résidences en établissement hospitalier, etc.) et développe des actions de formation.
    Créé en 1989, le CPIF investit l’architecture typique de la graineterie d’une ancienne ferme briarde, avec une vaste surface d’exposition de 380 m2, à ½ heure de Paris.

    Centre photographique d'Ile de France
    107, avenue de la République
    Cour de la ferme briarde
    77340 Pontault-Combault
    En savoir plus

    Le Parc culturel de Rentilly - Michel Chartier

    Inauguré en septembre 2006 par la Communauté d’Agglomération de Marne et Gondoire, le Parc culturel de Rentilly - Michel Chartier allie art contemporain et nature. Composé d’espaces d’exposition (château, salle des trophées et bains turcs), d’un centre de ressources documentaires situé dans l’ancienne orangerie, d’un espace des arts vivants et d’un parc de près de 50 hectares, le Parc culturel ouvre le domaine de Rentilly à l’art d’aujourd’hui.

    Le Parc culturel de Rentilly – Michel Chartier propose une programmation de rencontres,de spectacles et d’ateliers en direction du jeune public. Cette programmation invite également le public adulte à des rencontres avec des artistes, des conférences autour de l’art, des visites du domaine ou des expositions en cours, ou bien encore des ateliers d’écriture. Tous ces rendez-vous sont gratuits.

    Trois festivals jalonnent l’année : le festival PrinTemps de paroles, en mai, met à l’honneur les arts de la rue, la danse, le théâtre, le cirque et la musique, Automne Jazz, festival en Marne et Gondoire, en octobre, offre une place de choix au jazz et enfin, en janvier, Frisson baroque se consacre aux arts baroques. Entièrement gratuits, ces trois festivals s’étendent, hors du Parc culturel, sur les communes de Marne et Gondoire, pour faire de ces événements ceux de tout un territoire et faire entrer le spectacle dans le quotidien des habitants.

    En 2014, la réhabilitation du château, partie intégrante du Parc culturel de Rentilly - Michel Chartier, a permis de développer un projet hors norme : confier cette réhabilitation à une équipe artiste/architecte pour faire du château à la fois une véritable œuvre d’art à l’échelle d’un bâtiment et un lieu totalement adapté à la présentation d’œuvres d’art et à l’accueil de public. L’artiste Xavier Veilhan, les architectes Philippe Bona et Elisabeth Lemercier, et le scénographe Alexis Bertrand, ont proposé un projet qui fait de ce lieu l’un des nouveaux endroits phares de l’Île-de-France.

    Au-delà de ses missions de diffusion et de promotion des arts contemporains vivants et visuels, le Parc culturel mène une mission d’accès à la connaissance, d’éveil, d’initiation et de sensibilisation aux arts et à la culture.

    La pluridisciplinarité des pratiques développées au Parc culturel permet d’aborder différentes facettes de la création contemporaine en s’appuyant sur les ressources du site (expositions d’art contemporain, paysages en présence, patrimoine bâti, fonds documentaire…).

    1 Rue de l'Étang, 77607 Bussy-Saint-Martin
    En avoir plus

    La Ferme du Buisson

    Partie intégrante du projet pluridisciplinaire de la Ferme du Buisson, le centre d'art contemporain est engagé depuis 1991 dans un soutien actif à la création à travers un travail de production, de diffusion et d’édition. Mettant l'accent sur les artistes émergents ou les artistes internationaux peu représentés en France, le centre d'art est spécialisé dans la performance, le dialogue entre les disciplines et les formats d'exposition expérimentaux.

    Des expositions
    Sa programmation s'attache à faire dialoguer l'art contemporain avec d'autres disciplines artistiques (en particulier le théâtre, la danse et le cinéma) ou avec les sciences sociales (économie, philosophie, anthropologie…). Concevant la scène artistique comme partie prenante de la scène sociale, politique et culturelle, elle mêle expositions monographiques et collectives, publications, rencontres, projections et performances. Résolument prospective, cette programmation repose sur une conception performative de l'art qui met à l'honneur processus et expérimentation.

    Plus que des expositions
    Parallèlement à la programmation des expositions, le centre d'art a mis en place un festival de performances et une résidence d'artiste, dédiés aux relations entre arts visuels et scéniques. Il conçoit des projets en collaboration avec la scène nationale et le cinéma, ainsi qu'avec de nombreux partenaires, locaux ou internationaux. Il développe des éditions en lien direct avec les artistes et propose également des visites d'exposition originales imaginées par les médiateurs et médiatrices ou les artistes.

    Un lieu atypique
    Ses projets prennent place dans les sept salles d'expositions qui se déploient sur une surface totale de 600 m², dans la partie la plus ancienne du site, une ancienne Ferme briarde du milieu du XVIIIe siècle dont il a conservé les spectaculaires charpentes. Mais ils peuvent aussi se déployer sur les plateaux de théâtre, au cinéma, dans les espaces de plein air de la Ferme du Buisson ou hors les murs.

    Depuis le 8 janvier 2020, le centre d'art est labelisé "Centre d'art contemporain d'intêret national", label récompensant la qualité de l'accompagnement des artistes ainsi que la logique d'experimentation qui prévaut dans l'ensemble de ses actions.

    La Ferme du Buisson
    Allée de la Ferme, 77186 Noisiel
    En savoir plus