Lycée Camille Claudel

Période
Novembre 2019 - mai 2020

Artiste intervenante
Laure Samama

Etablissement
Lycée Camille Claudel

Ville
Pontault-Combault

Equipe pédagogique

Nadine Lopez, professeure Histoire-Géographie
Estelle Jacoby, professeure Histoire des arts et Français
Marie-Laure Comte, professeure de Français

Participants

23 élèves de 1ère parcours Histoire des Arts
ABEELACK Hema, CLAUDE Morgane, COCHARD Sharone, COHEN Annaëlle, DAWOOD Roman, FAILLE Lili Rose, FERNANDES Mailise, GUILLOTEAU Eva, LEMOINE Nicolas, LOINSARD , Manon, MAURY Angélina, MULLER Maxime, NOGUEIRA GOMES Inès, PANNEAU Maëva, PIEMONTESI Lamia, POUILLE Lana, RIBEIRO Lisa, ROBIN Nina, SECALOT DIT NINETTE Anaé, SERVONNET Elsa, SIMOES DA GAMA Melvin, THOMPSON Tessa et VASSEUR Laura

29 élèves de 1ère
BANJAS Juliette, BIRREGAH Léna, CHABANAIS Florent, CHENNOUF Lina, DJAÏLEB Lounis, DUTERTRE Juliette, EID Emma, ESPERANDIEU Alban, FARTOUN Sarah, FELIX Leana, FERREIRA Loane, GARNIER Noémie, GARNIER Valentin, GOURBDJI Djanet, KAÇAREVIC Toma, KHA Hugo, LEDEME Quentin, LIGAS Juliette, LOPES Hugo, MARCHAL Mareva, MEKIBES Chahinaz, MESSAOUD NACER Abdelmajid, MOLL Quentin, MOURAUD Hugo, NDJENOU IPOSSO Hall, PUCHEU Arnaud, SACKO Mailé, SALESSES Etienne et SERRIERE Thibaut.

35 élèves de 2nd
ALTINTAC Emre, ANANTHARAJAH Atheha, ANDRIAMASIMANANA Steeve Eugène, ANKOUR Lynda,ANTUNES BARROS Alexandre, AOUCHER Mayan, BAPTISTA Julien, BOUGUERRA Ilies, BOUHEDJAR Abdel-Hakim, BOUKHERS Léane, BRET Clara, CAVEL Tom, CHASLES Chloé, CHAUDHRY Zain, DE RUFFI DE PONTEVEZ-GEVAUDAN Emeline, DURRMEYER Sarah, EVENNOU Antoine, EVRARD Elona, FRANCISCO Yohann, GODART Elisa, GRAS Margaux, KLAMBER Manon, KRYPCIAK Anaïs, LAGREOU Eva, MAZID Nélia, MENDEZ Lou-Anne, MOHAMMAD Mubara, MORTAZA Laila, PEREIRA Clarisse, RASOLONJATOVO Antsa, SAJOT Sarah, SERVEAUX Orane, SIBY Moussa, TESSIER Dorian et VANDEN BERGHE Octave.

Restitution

Ouverture d'une exposition au lycée en septembre 2020

Coordination

Centre photographique
d'Île-de-France
Pierre Ryngaert, chargé de médiation

Laure Samama a travaillé principalement avec deux classes du lycée Camille Claudel : une classe de 1ère accompagnée par sa professeure d’Histoire-Géographie, Nadine Lopez, et une de 1ère parcours Histoire des Arts, accompagnée par Estelle Jacoby, professeur d’Histoire des arts et de français. Désireuses de faire rayonner le projet à l'ensemble des lycéens, c’est six classes, qui ont pu échanger avec l’artiste, puisque quatre classes de Seconde ont également rencontré Laure Samama.

Pour les élèves des deux classes principales, il était question d’expérimenter la thématique des mondes futurs. Le projet est paradoxal : puisque ces mondes futurs n'existent pas encore, il est donc difficile pour les élèves de les photographier. Pour résoudre ce paradoxe, ou tout au moins pour aider à donner une matérialité à ce qui relève du pur imaginaire, l’artiste a fait appel à son passé d’architecte et à la construction de maquette.

"Quand j'ai fait appel à mon passé d'architecte et que j'ai rapporté plein de matières et des personnages de maquettes, ça a bien marché et ils se sont pris au jeu."

Ainsi, avec des matériaux, des objets, des éléments de décors et des figurines amenés par l’artiste, les élèves ont réalisé en petits groupes des maquettes de paysages futurs. Puis ils les ont photographié, en jouant justement des singularités du medium : la profondeur de champ, le flou, le contre jour...
Le but est de donner une réalité à des mondes qui sont peut-être moins futurs qu’intérieurs, et plus oniriques que prophétiques. A bien regarder ces photographies, du reste, on y découvre parfois des espaces évocateurs de temps très anciens. Comment représente-t-on des rêves, des intentions ? Soutenue par les professeures, l’artiste a travaillé dans deux directions. Aider les élèves à préciser leur pensée et leurs envies, d’abord. Leur donner les moyens techniques de réaliser les images qu'ils ont en tête, ensuite.

Ainsi, séance après séance, les élèves se sont appropriés le thème, seuls par en petits groupes. Ils se l’approprient par la photographie et la construction de maquette, mais aussi par le dessin ou l’écriture. Pour nourrir le travail, l’artiste montre des images réalisées par des artistes dont des œuvres sont discutées et analysées en classe : Cédric Dessault, Geert Goiris, Gilbert Garcin, Fontcuberta et le court film de Chris Marker, La jetée.

Enthousiastes, les élèves ont joué avec la lumière, les décors et les figurines, et ont crée des paysages qui nous laissent nous aussi rêveurs.
En complément du travail de Laure Samama, l’une des enseignantes, Estelle Jacoby, avait prévu de travailler en classe la littérature d’anticipation. Le confinement est arrivé avant qu’elle n’en ait eu le temps.
Lors du confinement, certains – ceux qui le souhaitaient – ont pu continuer à travailler avec l’artiste, grâce à des exercices à faire chez soi. Ces exercices s’inspiraient du travail de Benoît Grimalt, et de sa série « Photos à venir ». Il était notamment proposé aux élèves de dessiner une photo qu’il leur était impossible de faire, mais qu’ils réaliseraient une fois le confinement terminé. Les réponses d’élèves ont donné lieu à des échanges fructueux, qui ont aussi permis d’anticiper l’édition d’image pour une future restitution.

Un projet qui rayonne...

Avec les élèves d’une classe de Seconde, Laure Samama a travaillé deux séances autour d’un autre thème, celui de de la vanité, en lien avec un cours de français mené par Estelle Jacoby sur la poésie classique. Le travail s’est déroulé en deux temps : projections de nature morte et de vanités photographiques, réflexions en binôme sur le sens de la vanité et la composition d’image, puis, lors de la deuxième séance, mise en scène d’objets rapportés par les élèves. Les quelques vanités présentées ici ne sont sans doute pas sans rapport avec les autres, celles des mondes futurs : un même souci de la composition, du cadre et de la lumière s’y fait jour. De ce qui constitue la photographie, en somme.

Avec les élèves de 3 classes supplémentaires de Seconde, l’artiste a engagé, en une seule séance – une initiation à la photographie à partir d'un corpus d'images : Pourquoi on photographie ? Qu'est-ce qu'ils photographient? Quelles sont les photographies qu'ils aiment regarder? Quelle différence entre une photographie dite artistique et une photographie informative?. Ils ont réfléchis par groupe de trois ou quatre, puis ont partagé le fruit de leurs réflexions avec la classe.


Consulter la fiche de l'atelier dans la page Ressouces

Lycée Camille Claudel

Période
Novembre 2019 - mai 2020

Artiste intervenante
Laure Samama

Etablissement
Lycée Camille Claudel

Ville
Pontault-Combault

Equipe pédagogique

Nadine Lopez, professeure Histoire-Géographie
Estelle Jacoby, professeure Histoire des arts et Français
Marie-Laure Comte, professeure de Français

Participants

23 élèves de 1ère parcours Histoire des Arts
ABEELACK Hema, CLAUDE Morgane, COCHARD Sharone, COHEN Annaëlle, DAWOOD Roman, FAILLE Lili Rose, FERNANDES Mailise, GUILLOTEAU Eva, LEMOINE Nicolas, LOINSARD , Manon, MAURY Angélina, MULLER Maxime, NOGUEIRA GOMES Inès, PANNEAU Maëva, PIEMONTESI Lamia, POUILLE Lana, RIBEIRO Lisa, ROBIN Nina, SECALOT DIT NINETTE Anaé, SERVONNET Elsa, SIMOES DA GAMA Melvin, THOMPSON Tessa et VASSEUR Laura

29 élèves de 1ère
BANJAS Juliette, BIRREGAH Léna, CHABANAIS Florent, CHENNOUF Lina, DJAÏLEB Lounis, DUTERTRE Juliette, EID Emma, ESPERANDIEU Alban, FARTOUN Sarah, FELIX Leana, FERREIRA Loane, GARNIER Noémie, GARNIER Valentin, GOURBDJI Djanet, KAÇAREVIC Toma, KHA Hugo, LEDEME Quentin, LIGAS Juliette, LOPES Hugo, MARCHAL Mareva, MEKIBES Chahinaz, MESSAOUD NACER Abdelmajid, MOLL Quentin, MOURAUD Hugo, NDJENOU IPOSSO Hall, PUCHEU Arnaud, SACKO Mailé, SALESSES Etienne et SERRIERE Thibaut.

35 élèves de 2nd
ALTINTAC Emre, ANANTHARAJAH Atheha, ANDRIAMASIMANANA Steeve Eugène, ANKOUR Lynda,ANTUNES BARROS Alexandre, AOUCHER Mayan, BAPTISTA Julien, BOUGUERRA Ilies, BOUHEDJAR Abdel-Hakim, BOUKHERS Léane, BRET Clara, CAVEL Tom, CHASLES Chloé, CHAUDHRY Zain, DE RUFFI DE PONTEVEZ-GEVAUDAN Emeline, DURRMEYER Sarah, EVENNOU Antoine, EVRARD Elona, FRANCISCO Yohann, GODART Elisa, GRAS Margaux, KLAMBER Manon, KRYPCIAK Anaïs, LAGREOU Eva, MAZID Nélia, MENDEZ Lou-Anne, MOHAMMAD Mubara, MORTAZA Laila, PEREIRA Clarisse, RASOLONJATOVO Antsa, SAJOT Sarah, SERVEAUX Orane, SIBY Moussa, TESSIER Dorian et VANDEN BERGHE Octave.

Restitution

Ouverture d'une exposition au lycée en septembre 2020

Coordination

Centre photographique
d'Île-de-France
Pierre Ryngaert, chargé de médiation